loader
Le backstage du clip Freedom de Tommy Foster

BACKSTAGE CLIP • Freedom, Tommy Foster

C’est au Maroc que La Boite à Clip décide de partir en tournage pour illustrer le titre « Freedom » de Tommy Foster

Le soleil et les grands espaces sont de bons arguments pour mettre en image cette chanson pronant le désir de liberté. Tommy nous fait entièrement confiance, on décide alors de partir à l’improviste et d’aviser sur place en fonction de ce que l’on découvrira. Le budget de l’artiste nous permet de pouvoir rester une petite semaine et de découvrir ensemble ce pays, afin de trouver notre ligne directrice pour le clip.
Le Maroc est une première pour nous tous, on ne veut pas faire de plans sur la comète. On prévoit seulement notre lieu de résidence, pour se poser, prendre les décisions et définir les grandes lignes de « Freedom » au fur et à mesure du tournage.

Tommy Foster u Maroc pour son clip Freedom

Tommy Foster, le backstage du clip « Freedom »


Voici notre journal de bord pour le tournage de « Freedom »!

On commence par prendre connaissance des alentours, on tourne quelques plans en ville, on rencontre des commerçants et on prend note de leurs conseils et adresses, puis on se fait un peu avoir à l’occasion en acceptant leur hospitalité (rires).
A notre étonnement, il n’est pas si évident de filmer les habitants, il attendent souvent de l’argent en retour ou ne sont simplement pas d’accord. On apprend qu’il est plutôt déconseillé de filmer les femmes marocaines.

Voilà 2 jours que nous sommes à Marrakech.

marrakech-maroc-ville-medina

On sillonne les rues, et notre carte mémoire contient déjà suffisamment de vidéos pour monter un clip. Notre objectif n’étant pas d’enfermer Tommy dans une ville, on étudie d’autres perspectives de lieux. En France on avait repéré sur le net le désert et des endroits cool. Cela nécessitait de louer une voiture pour rouler presque 10 heures, décourageant et stressant.
backstage-calecheche-clip-freedom
Après débats et longues conversations, on prend la décision de nous rendre dans le désert. Quoi de mieux que de voir notre Tommy libre, chantant dans des dunes de sable. Notre idée inaccessible de base devient donc possible, il nous suffirait simplement de prendre un chauffeur.

Le premier conducteur qui doit nous emmener dans le désert nous plante la veille au soir car il appréhende le fait d’avoir des ennuis avec notre projet de « faire une vidéo ».
Nous voilà encore sur Marrakech une journée de plus, et notre départ qui approche à petits pas. On décide de prendre une journée OFF, de profiter de la ville et de ce qui nous entoure.
On en profite pour acheter un foulard pour Tommy, on apprend également comment le mettre « à la Marocaine» dans l’idée de l’intégrer dans le clip « Freedom ».

riad-maroc-avec-des-amis

On retrouve des amis sur place, l’occasion de se sentir un peu en vacances, de décompresser et de faire un peu les touristes. On visite les Riads de chacun, on s’échange les bons plans autour de quelques savoureux repas.

Ici, tout le monde pense que Tommy est marocain, il attire les regards et déclenche des sourires, l’ambiance est super agréable.

De fil en aiguille au fil de nos rencontres, on finit par trouver un nouveau chauffeur prêt à s’arrêter de temps en temps pour que l’on puisse faire ce que l’on appelle à présent « des photos » où l’on veut. Il est Ok pour ce deal, on est super content, toujours avec une petite appréhension quand même !

    Notre programme freedom pour atteindre le désert
    • Jour 1
    – 5h de voiture avec des arrêts
    – hôtel pour la première nuit
    • Jour 2
    – 5h de voiture avec des arrêts
    – arrivée au désert
    – 1h en dos de chameau
    – dodo en bivouac
    • Jour 3
    – départ au levé du soleil
    – 10h de voiture sans arrêt
    – aéroport France dans la nuit

On arriverait au désert avant le couché du soleil et espérons que tout se passera bien afin que l’on ai le temps de filmer Tommy « freedom » dans les dunes imposantes, avant que le soleil disparaisse. Puis, on croise les doigts pour tourner des scènes le lendemain au moment du retour. On se demande si il sera possible pour nous de prendre tout notre matériel imposant sur les chameaux, rien est gagné. A suivre…

Que le voyage en route vers le désert commence ..!

en-route-pour-le-desert-maroc
En retard dès le matin, nous voilà quand même partis pour 5h de route en compagnie de notre chauffeur Mr Adil. Un voyage magique, tellement beau qu’il ne parait finalement pas si interminable, même avec une chaleur étouffante. Des paysages incroyablement beaux et variés, on ne s’attendait pas à cela. On commence à s’arrêter dès les premières heures mais le chauffeur nous demande d’attendre…

De grands espaces, des montagnes de roches… Nous voulions absolument des teintes sableuses orangées, peu de verdure, et nous étions servis !
On négocie quelques brefs arrêts, Magda nous fait gagner du temps en fumant des cigarettes avec Adil pendant que l’on s’éclipse discretement au loin de leurs regards pour filmer Tommy avec sa guitare.
Tout se déroule bien pour la première journée, le voyage est fatiguant mais éblouissant. Le pauvre Tommy se voit régulièrement réveiller entre ses siestes (rires).

backstage-tournage-clip-freedom-tommy-foster

C’est à partir du deuxième jour de voyage que les liens avec notre chauffeur commencent à se tisser. On décide alors de l’informer de notre projet, il est ravis de participer à cela et souhaite nous rendre service au mieux qu’il le peut pour mener à bien ce projet. Nous avons maintenant un collaborateur de taille pour palier à tous nos soucis ! Plus besoin de se cacher, nos relation deviennent très amicales, il s’implique beaucoup dans notre projet et ne compte plus son temps ni les kms. Il se débrouille pour nous éloigner des touristes, il connait visiblement les nombreux douaniers, tout semble parfait pour le moment.

adil-chauffeur-privé-maroc-desert

Le trajet continue, on reste freedom mais on ne perd pas de temps…

Les arrêts « restauration » ou les siestes de notre chauffeur deviennent pour nous des scènes de tournage improvisées. Les temps de captation vidéo restent rares pour le moment et on ne sait pas si notre projet dans le désert est viable… Et si il y avait du vent ?! On part donc du principe qu’il faut sécuriser des images, alors on filme dès que les endroits sont inspirants.

magda-lena-maquilleuse-professionnelle-maroc clip-tommy-freedom-maroc

La chaleur se fait ressentir, le désert tant attendu approche à grands pas. On est légèrement en avance comme prévu, on pense avoir le temps de filer dans le désert faire des images avant d’endosser les chameaux.

Sauf que non… L’organisateur nous oblige à attendre que tout le monde soit là, il ne veut pas de dispersion. Le temps nous semble perdu et long… très long !
freedom-desert-chameau-maroc

Nous voilà enfin à dos de chameaux.

Et pourtant ce n’est pas encore gagné de filmer dans le désert…

    • Galère N.1
    On a pas pu choisir nos places, on ne peut donc pas filmer Tommy sur le chameau sans voir la horde de touristes. Nous n’étions pas convaincu à la base par ses plans car on ne souhaite pas faire une promotion pour un voyage touristique. Du coup, cette question est réglée !

    • Galère N.2
    On ne peux pas utiliser notre stabilisateur ni la guitare, car nos bagages ont été mis dans un 4×4 et emmenés directement au bivouac.
    •Galère N.3
    Voilà plus d’une heure qu’on à mal au cul, que l’on ne voit jamais la fin de ce trajet et que le soleil commence à se coucher sans que l’on ai pu descendre de chameau pour filmer ! Le trajet dure finalement 2heures, nos plans sont chamboulés, on va arrivé quand il fera déjà nuit, il faut qu’on agisse !

Pierre Emilio prend les devants et simule une douleur importante à la jambe. En voilà un de nous les pieds dans le sable ! Tommy à son tour, demande à descendre, Téo à pu suivre enfin. Magda ne se sentait pas de marcher encore une heure dans le désert, on l’a dispensé, elle avait fait son travail de makeup pendant notre attente.
desert-maroc-freedom-tommy-foster

La course contre la montre est lancée

Ce n’est finalement pas le sable qui fatigue mais le fait de constamment monter et descendre les dunes. On demande à Tommy de courir dans le sable pour le suivre en vidéo, et les chameaux s’éloignent toujours un peu plus, on passe notre temps à courir et à se désécher.
Quoi qu’il en soit, on est déjà heureux, on a réussit notre premier objectif dans le désert, on est pas venu pour rien, on a de la matière vidéo si jamais demain le vent décidait de se lever !

La nuit tombée on arrive au bivouac. Il faut reprendre des forces pour commencer à nouveau dès le lendemain matin. On s’organise cette fois pour mettre le stabilisateur avec nous sur un chameau, on préfère oublier la guitare, beaucoup trop ambitieux…
La courte nuit de 5h passe, on a de la chance, il n’y a pas de vent ! Magda maquille Tommy dans la tente à la lampe torche, on est attendu il faut faire vite.

Cette fois-ci, on essaie gentiment de demander à descendre, mais le guide fait semblant de ne pas nous entendre. Lassés, on saute et tout se passe finalement bien.

freedom-tommy-foster-desert-maroc
On peut enfin bosser comme à notre habitude avec notre stabilisateur.
Le trajet à pied est encore plus long qu’à l’allé, mais on est seuls au milieu désert, on est bien, et oui pour le coup, on se sent Libres ! On en profite au maximum car on a conscience que c’est peut-être la dernière fois de notre vie que nos pieds toucherons ce sable.

Ça y’est, on l’a fait !

On retrouve notre chauffeur Adil dans la bonne humeur pour le trajet du retour. On rentre tranquillement, on apprend plein de chose, on s’autorise quelques rares arrêts pour ne pas perdre de temps. On se perd et on découvre une superbe ville, tout dans la bonne humeur. On filme des dernières images…
On se raconte nos vie, et quand 12h plus tard on arrive enfin, on a du mal à se quitter.

Les embrassades sont longues, les souvenirs intenses, et les images là… « We want our Freedom »

PROCHAINEMENT, UNE VIDÉO BACKSTAGE

Maintenant que vous savez tout, revisionnez « Freedom » de notre Tommy Foster !



Vous voulez en savoir plus sur Tommy ? C’est par ici !

13

Laisser un commentaire

© 2019 La Boite à Clip. Tous droits réservés