loader

MELANY • Burn out

Découvrez « Burn Out » le single de Melany


‘Melany s’exprime à sa manière en pratiquant le SLAM’

Burn Out, c’est un morceau engagé, un morceau très singulier qui contemple
et décrit notre société parfois extrémiste.

Visitez le site de Mélany

PAROLES/LYRICS « BURN OUT » • MELANY

Trop de femmes multiplient les rôles
Pensant pouvoir tout faire et tout gérer
Comme ça, ça paraît drôle
De changer de déguisements à volonté
De l’épouse à la mère, y a qu’un pas, mais faut pas le louper
Plus dur de marcher jusqu’au bureau, les bras chargés de dossiers
Pas besoin de semelles rouges pour être à la hauteur, ça fait jaser
C’est dans l’air du temps de se vouloir femme active
À nous les prises de paroles et autres directives
Mais le danger guette
On a peut-être la panoplie de la fée
Mais on n’a pas de baguette
Alors vaut mieux se méfier, car le danger guette
Faut tirer la sonnette d’alarme pour éviter la dépression
Prendre du recul pour sauvegarder ses positions
Lâcher-prise pour apercevoir l’horizon
Le burn out est un fléau, un horrible piège terrifiant
Qui gagne du terrain insidieusement pour te conduire à l’épuisement

Trop d’hommes multiplient les jobs
Pour ne pas rester pauvre comme Job
Bien conscients que le black est interdit
Mais ont-ils le choix dans ce putain de pays
Pour seul crime de vouloir nourrir leurs gosses plutôt que d’enrichir l’état
Ok y a pas mort d’homme, alors on en reste là
Ils travaillent la journée, parfois même la nuit
Ne regardant pas les heures, quand ils savent qu’elles seront payées
Leur seule motivation : le caddie plein et la tête du petit dernier
Mais le danger guette, c’est au prix de leur santé qu’ils vont le payer
La fatigue, les idées sombres vont tenter de les rattraper
Et si le psy parle du syndrome général d’adaptation
Crois-moi, ils ont intérêt à se poser les bonnes questions
Pour ne pas être la prochaine cible de l’Aliénation

Trop d’adolescents sont stressés, à cran
Pas si facile à leur âge de savoir ce qu’on fera quand on sera grand
Alors c’est clashs avec les profs, conflits avec les parents
Comment ne pas être perdu quand ta mère t’imagine grand chirurgien
Et que ton père, lui, te verrait plutôt faire tes armes sur TF1
La barre paraît alors si haute qu’ils se sentent bons à rien
Mais la réalité est tout autre, chacun doit vivre ses rêves, et seulement les siens
Pour fuir un climat social angoissant, ils s’enferment dans une bulle
Uniquement pour leur survie, même si pour beaucoup, ça paraît nul
Trop de jeunes en effervescence, en plein tsunami hormonal
N’arrivent plus à faire la part des choses, lassés de nos leçons de morales
Ils veulent juste faire une pause, retrouver une vie normale
Ruptures, replis sur soi, silences, autant de signaux pour nous dire que ça va mal
Violences dans la cour, somnolences durant les cours
Autant d’alertes pour qu’on accourt
Leur grande insolence dissimule souvent une fragilité cachée
Que seul un être aimant et bienveillant pourra désamorcer
Faut stopper l’effet boule de neige, arrêter les prises de becs
Ces mômes en perdition ont juste besoin de faire un break
Souffler un peu, y voir plus clair, sortir de la crise
Se rafraichir les idées et surtout lâcher-prise

Y’a trop de pression dans le système
C’est la soupape qui va péter
On frôle sans cesse la limite extrême
Tu vois pas, les gens sont fatigués
Paraît que le stress est le mal du siècle
Y a pas de remède miracle, quand le socle cède
C’est que toute la société va mal
Urgence ! Faut lever le pied, à nous l’oxygène
Y en a marre des ratés, des pensées anxiogènes
À nous les danses sexys, déhanchés déjantés
Pour pas que nos cœurs s’oxydent dans cette course effrénée
Alors dansons, dansons pour oublier
Chantons, chantons pour évacuer
Stoppons le temps un court instant
Juste le temps d’respirer l’air du vent
Recentrons-nous sur l’essentiel
Regardons la vie à bonne échelle
Faut pas vouloir courir plus vite que le temps
La course à l’argent est un leurre
L’homme l’apprendra à ses dépens

Y’a trop de pression dans le système !
Trop de pression

Date de publication : 11/01/2015
Localisation : Annecy (74)

© 2019 La Boite à Clip. Tous droits réservés